"Chaque jour, dans la conscience de ce jour, est le meilleur
enseignement qu'il soit donné"

"Apprenons la Vie en cultivant les jardins du monde"

Yanis Petros

jeudi 29 janvier 2015



Calligrarythmes sur pare brise




















du désir
l' instinct s'élance
dans un geste dicté 
par la volonté de la main
n'étant alors plus que mouvement

YP




25 commentaires:

  1. "Calligrarythme" Oh ! que le mot est bien trouvé ! quant à ces signes impulsifs ils ont l'élégance du geste, le charme de l'écrit, la beauté du dessin, la fragilité et la fraîcheur de l'éphémère. Une harmonie hivernale fugace de belle inspiration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme un sourire frais
      dans le petit matin froid
      :-)))

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ce mot... et j'imagine avec lui la danse de la main...

    RépondreSupprimer
  3. Superbe réussite sur la pare-brise ! Que ne gâte en rien le petit poème...

    RépondreSupprimer
  4. Transposeras-tu dans un tableau eponyme?

    RépondreSupprimer
  5. On dirait une danse ! Bon week-end, Yanis.

    RépondreSupprimer
  6. spontané et beau ! la main guidée par une inspiration soudaine

    RépondreSupprimer
  7. Première découverte d'une œuvre éphémère sur pare-brise…
    Une réussite!
    (première visite aussi sur ce blog, trouvé au gré des clics )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir laissé un commentaire, je vais prendre le temps de découvrir votre blog.

      Supprimer
  8. Ah Yanis... voici encore une nouvelle calligraphie !!
    et le mot trouvé lui correspond bien. C'est surprenant
    par le graphisme, mais aussi le relief. Tu as eu le geste
    du peintre et également le regard du photographe. Et tu
    as raison de citer le mot " instinct ", dans ce court poème
    de six lignes . Bonne nuit Yanis et bon dimanche. ELZA

    RépondreSupprimer
  9. La maitrise du geste vient
    quand l'esprit ne le commande plus
    le geste est alors esprit

    Âmitié Yanis

    RépondreSupprimer
  10. "la calligraphie" est une musique de l'âme Elle permet à l'homme de donner libre cours à sa sensibilité cachée"
    F. Cheng dans Et le souffle devient signe (la magie du trait)

    Il en est de même pour vos "calligrarythmes" -:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh combien Chère monique ! Le Trait oui comme musique de l'âme et expression directe du coeur. Le trait ne ment jamais.
      Ce livre de F. Cheng est une merveille et constitue pour moi une référence suprême.
      Vidéo sur YouTube : Hijaz - Evasion
      Belle soirée ! :-))

      Supprimer
    2. J'aime ses traces éphémères, la beauté du geste, l'élan de la main et du corps tout entier.
      Entrain de lire ce précieux livre, l'auteur exprime si bien à travers son expérience le cheminement de l'être par la calligraphie. Cette expérience à quelque chose d'universelle : que l'on calligraphie en chinois, en lettres latines, en arabe etc. c'est quasi le même chemin...

      Supprimer
    3. Absolument, le Trait n'a pas de frontières et ne demande même pas de connaître une langue - il est simplement trait d'Union...

      Supprimer
  11. Bonsoir, cher Yanis,
    ------------------
    Ici, un simple geste de la main pour écrire la spontanéité de son coeur sur la vitre éphémère de l'instant... Avec toute ma silencieuse sympathie, Jack

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le silence fut trop long
      mais voici que passe
      l'ombre lumineuse du glaneur ...
      :-))

      Supprimer
  12. La beauté du geste qui va s'effacer avec la venue du soleil.

    RépondreSupprimer
  13. jetée sur le givre
    calligraphie éphémère
    premier poème du jour

    RépondreSupprimer