"Chaque jour, dans la conscience de ce jour, est le meilleur
enseignement qu'il soit donné"

"Apprenons la Vie en cultivant les jardins du monde"

Yanis Petros

vendredi 1 juillet 2016




      chaque matin
      le bel oiseau irisé
      de ma salle de bain
      ondule son sourire serein 


monique

      Ombre qui passe
        passagère de nos rêves
        l'espace d'un instant
        transcende notre pensée
        vers des oasis enchanteurs
            
















16 commentaires:

  1. il a trouvé son ciel
    et chante le point du jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ce que tu dis, et en plus il nous indique la direction !

      Supprimer
  2. Ombre qui passe
    passagère de nos rêves
    l'espace d'un instant
    transcende notre pensée
    vers des oasis enchanteurs

    Bon Week-end Yanis, confiance et amitié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, qui transcende et Allège la pensée !

      :-)))

      Supprimer
  3. voilà l'explication de la peinture du billet précédent :))

    RépondreSupprimer
  4. Parce qu'aujourd'hui ce poète nous a quitté, je dépose un petit poème qui trouve ici sa place :

    "Elle chantait : "Je suis, je ne suis pas,
    Je tiens la main d'un autre que je suis,
    Je danse parmi mes ombres, l'une se tourne
    Vers moi, elle est riante, elle est sans visage.

    Je danse avec mes ombres sur le chemin,
    Je ne trouve qu'en elles ma joie d'être,
    Je sais pourtant qu'avant l'aube le fer
    Déchirera l'étoffe de la danse.

    Et je me tourne alors vers cette plus gauche,
    Cette plus hésitante et comme étonnée
    Qui se tient en retrait, dans la musique :
    Vois, ce n'est que pour toi que je ris et danse."

    Yves Bonnefoy dans les Planches courbes (La voix lointaine IX)
    Poésie Gallimard février 2014

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère monique pour ce bel hommage du Grand amoureux des mots, c'est à dire du visage vrai de la vie.

      Et encore ses mots :"Notre poésie est une terre verbale et j'en suis l'héritier"

      :-)))

      Supprimer
  5. Magnifique poème de Yves Bonnefoy.
    Merci Monique . Bien étrange ce
    longiligne oiseau sur ton rideau,
    cher Yanis. Bon dimanche. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le trouve pas étrange, c'est un cadeau de la vie !
      Je t'embrasse !

      Supprimer
  6. le chant de la lumière divine sur la surface du ciel... coucou Yanis Petros :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand une chose se produit comme cela, il y a forcément quelque chose de la magie divine !

      Supprimer
  7. Un oiseau qui passe
    Ombrant le rideau
    Que le monde est beau !

    Bel été cher ami, et à bientôt, à l'antre de nos mots.

    RépondreSupprimer
  8. l'esprit de ce blog me fait déjà du bien, merci (je viens de "monts en mots)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci sylvie de votre visite, dont je vais faire de même !

      Supprimer