"Chaque jour, dans la conscience de ce jour, est le meilleur
enseignement qu'il soit donné"

"Apprenons la Vie en cultivant les jardins du monde"

Yanis Petros

lundi 10 octobre 2016

Haïsha




              migrants -
              on dit la France grande
              quand est-il des coeurs ...





YP

16 commentaires:

  1. Les cœurs sont à la mesure de ceux qui les portent !!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. La France est devenue petite au regard de la quantité d'individus qui la peuplent, mais le coeur ne se mesure pas en chiffres ; cependant encore faut-il l'atteindre... !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans notre société nous segmentons trop les choses, nous devrions avoir une vision plus globale incluant systématiquement le coeur !

      Supprimer
  3. Pensée : La parole au coeur du corps .Livre d 'Annick de Souzenelle .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL y a beaucoup de paroles détachées du coeur...

      Supprimer
  4. le coeur au bord des yeux
    au bout des doigts
    prêt à éclater tant la misère
    le fissure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Marty pour ce très beau texte si juste !

      Bien à toi !

      Supprimer
  5. Mon coeur n'est pas à la hauteur de tant de malheur
    mon coeur dort au raz des pâquerettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI, mais au raz des pâquerettes, on peut acquérir de l'humilité !

      Supprimer
  6. "La douleur nous apprend à mieux connaître la vie" disait Platon mais également à ouvrir plus grand notre cœur à la douleur des autres. J'en suis persuadée.

    Je viens de perdre un de mes enfants, maman de deux petits enfants, ma douleur est grande et mon silence est celui des larmes.

    Mais je me dois de dire que je suis solidaire de toutes les souffrances petites et grandes et révoltée devant l'indifférence et certains propos de pur égoïsme face aux problèmes des migrants, il n'est plus l'heure des apitoiements mais des actions concrètes au plus haut niveau dans le respect de chacun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère monique, je ne voudrai pas pour consoler, utiliser des mots usés.
      Aussi je t'envoie une pensée très tendre et dans mes prières quotidiennes tu seras ainsi que ta fille présente.
      :-)))

      Supprimer
  7. ce pays a accueilli mes grand parents, je sais que fût difficile pour mes parents de construire leurs places ici, le coeur c'est eux qui l'avaient, le coeur de s'élever dans tous les sens du terme, on ne leur a fait aucun cadeau.....mais ils ont été accueillis,
    le coeur du côté du pays c'est donc l'accueil; on ne peut pas geindre, il faut se retrousser les manches, c'est ce qu'ils m'ont appris
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. D'une main
    cueillir
    l'espoir

    Âmitié Yanis

    RépondreSupprimer