"Chaque jour, dans la conscience de ce jour, est le meilleur
enseignement qu'il soit donné"

"Apprenons la Vie en cultivant les jardins du monde"

Yanis Petros

jeudi 12 mars 2015

l'homme ...




      
           dans la nuit de l'homme
           cohabite une clarté originelle
           son féminin
           qu'il n'a pas à craindre
           de mettre au jour

               YP


               
               Âmes sans visage
               Douées des mêmes émotions
               Un miroir sans tain

   monique   




17 commentaires:

  1. Oui... absolument. Pour l'équilibre, la beauté, l'harmonie.
    Pour moi, il ne peux en être autrement. Bonne soirée
    cher Yanis . Et très bonne nuit. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le féminin fait encore peur aux hommes ...

      Je t'embrasse chère Elza :-)))

      Supprimer
  2. dans la nuit de la femme
    cohabite une clarté originelle
    son masculin
    qu'elle n'a pas à craindre
    de mettre au jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, on peut aussi renverser la situation, à la différence que la femme dans nombre de circonstances sait naturellement assumer son masculin.

      Merci Lyne et belle journée !

      Supprimer
    2. Elle est souvent obligée de l'assumer. Notre monde n'est pas tendre.

      Supprimer
    3. C'est absolument vrai !!!!!!!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Plus que cela, c'est d'intégrer la dimension de la différence en soi.
      :-)

      Supprimer
  4. C'est indéniable et si bien exprimé dans tes mots.
    ___

    Âmes sans visage
    Douées des mêmes émotions
    Un miroir sans tain
    ___

    Bonne journée Yanis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton poème très sensible.

      Beau Samdimanche monique :-)))

      Supprimer
  5. Je suis bien d'accord. Bonne journée, Yanis.

    RépondreSupprimer
  6. Assumer sa part de féminité et non la refouler. Je sens que c'est bon pour ma sensibilité et ma créativité !

    RépondreSupprimer
  7. masculin féminin
    face à face
    pour un mélange harmonieux

    RépondreSupprimer
  8. On peut le dire ainsi ; mais on peut dire également :
    "Dans la nuit de l'être incarné
    cohabite une clarté originelle :
    sa nature divine
    qu'il n'a pas à craindre
    de mettre au jour. "
    En effet, pour l'homme le féminin est sa part inconsciente, mais pour la femme le masculin est sa part inconsciente, et chacune doit être mise au jour pour réaliser l'équilibre ! ;)

    Merci cependant pour ce beau poème et pour cette évidence : soyons entiers....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie ta version avec laquelle je suis parfaitement en accord. Cependant je me suis volontairement placé du côté du sexe (faible) que je connaît bien "l'homme".

      Merci Aloysia de ton partage :-))

      Supprimer