"Chaque jour, dans la conscience de ce jour, est le meilleur
enseignement qu'il soit donné"

"Apprenons la Vie en cultivant les jardins du monde"

Yanis Petros

mardi 22 janvier 2013

Mon Hiver ...


                           
                            Pluie battante -
                            immobile la buse
                            au bord de l'autoroute

                                                                                                Yanis Petros



     Neige d'eau
     les pieds sucrés
     barbotent
                                                                           Neige tombante...
              Véronica B                                           immobile muse
                                                                           au bord de l'écriture

                                                                                                  Michèle


     Trafic fluide
     pluie diluvienne
     oiseaux perclus

               mémoire du silence

                                                           
                                                                immobile
                                                                la buse couleur
                                                                de clôture

                                                                            minik do


    Désert de brume
    Dans la chaleur du terrier
    Silence glacial

                    ABC

                                                        Frimas nitescent
                                                        Quel buse dit l'écolier
                                                        Chauffard dans le fossé

                                                                        Malou


  Flocons tourbillonnent
  Chaude et blanche couverture
  Pour terre endormie
  
                 ***

  Immobile sous la pluie
  Automobiles passent
  La buse abuse ...

              Pascal

             

30 commentaires:

  1. frissons d'eau
    sur les ailes repliées !

    merci beaucoup, tes commentaires
    m'enchantent

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, cher âmi Yanis,
    -------------------------------
    Ici, c'est au bord de ton coeur que je contemple le silence de la buse immobile sous la pluie battante de tes mots.

    Avec toute ma silencieuse sympathie, Jack le poétiste.

    RépondreSupprimer
  3. Neige d'eau
    Les pieds sucrés
    Barbotent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très suggestif, merci chère Véronica :-)

      Supprimer
  4. Ah ces buses sur les bords d'autoroutes: qui sera le premier a decouvrir le pourquoi? J'en croise des tas sur mes trajets mensuels et a chaque fois je les salue, chacune d'entre elles...
    Bel hommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense avoir une petite idée, mais pris dans ce flot irreversible, j'envie cet oiseau dans son impassibilité.

      Belle soirée Thérèse

      Supprimer
  5. Pluie battante ou non
    la buse est toujours le prolongement du poteau
    sur lequel elle est assise
    A croire que son plumage imite
    la couleur du vieux bois .
    Soit elle est la seule espèce fascinée par les chaussées à grande vitesse . Soit, elle se prend elle même pour une déco de bordure de route .
    De temps en temps, déployant ses grandes ailes, elle s'affaire a chasser .
    Jadis, elle survolait les lacs de montagne comme un tireur d'élite.
    Et maintenant, est tirée elle -même par des amateurs de litres.
    Alors elle s'est résignée , petite mère à admirer son prédateur
    pressé par le temps. Jamais chez lui . Jamais posé .
    Comme elle, la buse .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ces oiseaux sont menacés par des énergumènes qui prétendent réguler la nature. Mais de voir une buse d'aussi près c'est une petite grâce.

      Belle soirée mon Yann

      Supprimer
  6. très reussi Yanis; pluie battante et au bord - j'aime ce boucle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Iris, j'ai hâte aujourd'hui de te rendre visite :-))

      Supprimer
  7. Trafic fluide
    pluie diluvienne
    oiseau perclus

    RépondreSupprimer
  8. Neige tombante...
    Immoblie la muse
    Au bord de l'écriture...

    RépondreSupprimer
  9. Regard glacé
    Habit de circonstance
    Oubli

    RépondreSupprimer
  10. Véronica, Maria, Michèle, Saravati, je suis très touché de votre echo qui rebondi en ricochet...

    Je vs embrasse sur les mots...

    RépondreSupprimer
  11. Un rapace que j'aime.
    En septembre 2011 après une rando à vélo j'avais écrit:
    +
    immobile
    la buse couleur
    de clôture.
    +

    Bonne journée Yanis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, ton haïku très ramassé exprime bien l'immobilité de la buse.

      Belle soirée

      Supprimer
  12. Désert de brume
    Dans la chaleur du terrier
    Silence glacial

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle atmosphère hivernale.

      merci Annick

      Supprimer
  13. Bonsoir yanis,
    Un grand merci d'être passé sur mon blog et félicitations pour le vôtre!
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fait ce qu'on peut, l'essentiel est de partager.

      belle journée

      Supprimer
  14. Comme hypnotisée
    Grand danger sur la route
    Ses yeux éblouis
    (je ne sais pas faire les haïkus, je ne connais pas les règles! mais j'essaie!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien d'essayer, car l'ART du haïku ns apprend à avoir une présence plus accrue au quotidien, aux petites choses, à l'instant; il change vraiment notre rapport au monde.
      Je t'ai indiqué sur ta dernière publication la référence d'un livre.

      Bonne journée.

      Supprimer
  15. Frimas nitescent
    Quel buse dit l'écolier
    Chauffard dans le fossé.

    Il n'est pas trop tard pour participer.
    Amitié saline, Yanis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est jamais trop tard pour dame poésie.

      merci Malou

      Supprimer
  16. Flocons tourbillonnent
    Chaude et blanche couverture
    Pour terre endormie

    Immobile sous la pluie
    Automobiles passent
    La buse abuse...

    Pascal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la poésie permet de mieux percevoir la vie.

      merci Pascal

      Supprimer
  17. La vie est poésie, si nous prenons bien soin de vivre l'instant présent, avec attention, sans penser, sans réfléchir, juste être là...

    Pascal (XYZen)

    Votre courriel ...@blogspot.com ne fonctionne pas...

    RépondreSupprimer
  18. Oui dans l'absolu, l'idéal serait d'être juste là...

    pour ma part, je me vois chaque jour ds l'apprentissage de la vie, en esseyant modestement d'apprendre à être attentif à se qui se passe autour de moi (je rend grâce à la poésie qui m'y aide beaucoup - également ma pratique religieuse) sans trop commettre d'erreurs. Car sans même ns en rendre compte, souvent ns ne voyons pas ce qui se déroule juste à côté de nous.

    mon mail : jp.audren@sfr.fr

    merci Pascal de ton partage.

    RépondreSupprimer
  19. viviane bressange30 janvier 2013 à 18:50

    flocon de plume
    flocon de neige
    repas frugal

    hiver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli ! Chère Viviane

      une trace légère qui restera ...

      Je vs embrasse

      Supprimer